Championne du Monde sortante, Livia Lancelot reste dans la course au titre Mondial féminin à l’issue du Grand Prix de République Tchèque qui s’est couru ce weekend à Loket.

Avec les quatre prétendantes au titre 2017 groupées en moins d’une seconde aux essais chronométrés, la partie s’annonçait serrée mais peu après le départ de la première manche Livia se retrouvait handicapée quand une pierre se coinçait dans son étrier de frein avant. Alors seconde derrière Fontanesi, Livia se retrouvait sans frein avant, un réel handicap sur un circuit comme Loket ; quatrième à l’arrivée, elle sauvait de précieux points et comptait bien se reprendre dimanche lors de la seconde manche. La pluie avait bien détrempé la piste quand les filles se présentaient sur la grille, et Livia se plaçait d’entrée de jeu en troisième position pas loin des leaders jusqu’à ce qu’elle s’accroche avec Kiara qui tentait de la doubler ; toutes deux se retrouvaient par terre et Livia repartait cinquième, une position qu’elle conservera jusqu’à l’arrivée. Malgré ces incidents de course Livia se classe cinquième du GP et conserve sa troisième place au championnat, sept points derrière la leader alors qu’il reste deux GP au programme en septembre.

Livia Lancelot : « Je ne sais pas vraiment que dire de mon rapport avec cette piste de Loket ! En première manche j’ai pris un bon départ et j’étais seconde derrière Kiara quand un caillou s’est coincé dans mon étrier de frein avant ; sans frein avant je ne pouvais plus sauter certains obstacles, et je termine quatrième. Plus tard tard dans la journée il y a eu un drame dans la course 85cc, je suivais cette course et j’ai été choquée par cette tragédie… En seconde manche dimanche matin je suis encore bien partie et j’étais troisième quand nous nous sommes accrochées avec Kiara ; aucune des deux n’a voulu céder à l’autre, je dirais que c’est du 50/50 et on s’est serrée la main à l’arrivée. Dans la chute je me suis fait mal au pouce et je termine cinquième, tout près de la quatrième mais avec la pluie il n’y avait pas beaucoup de trajectoires pour doubler. Ce weekend ne fut pas facile, mais ce n’est rien face à la mort d’un jeune pilote ; maintenant il reste 100 points à distribuer, j’en ai sept de retard et on va continuer à travailler dur pour préparer les deux derniers GP. »

Avec ce septième titre national décroché ce weekend à Iffendic, Livia Lancelot atteint avant l’heure (il reste encore une épreuve à disputer mi juillet à St Pierre d’Albigny) l’un de ses objectifs de l’année. Pour l’autre objectif, premier rendez vous dans trois semaines à Loket (République Tchèque), premier des trois Grands Prix restant à courir avec Assen (Pays Bas) et Villars sous Ecot (près de Montbéliard).

A Iffendic Livia a comme bien souvent cette saison réalisé le score parfait, signant la pôle position aux essais avant de dominer les deux manches en menant la course du premier au dernier tour. Elle quitte Iffendic avec 71 points d’avance sur sa plus proche rivale, et treize victoires en quatorze manches.

Livia, un titre de plus dans l’hexagone, peut-on dire qu’il s’agit d’une simple formalité ?

Livia : Non, ce n’est jamais une formalité ! Surtout ce weekend avec une piste vraiment difficile, dans la mesure ou l’épreuve d’Iffendic accueillait aussi le Mondial sidecar et chacun sait que leurs trajectoires n’ont rien à voir avec les nôtres ! Donc je suis restée concentrée et je me suis donnée à 100% tout le weekend pour signer ce nouveau doublé.

Comment as-tu vécue cette finale ?

Livia : Très bien, j’aime beaucoup la piste d’Iffendic ou nous avions déjà disputé une épreuve l’an passé, et c’est vrai que je ne suis jamais stressé quand je roule dans ce championnat donc c’était comme un bon entraînement pour moi.

Tu rates le grand chelem cette année, en ne gagnant qu’une manche sur deux à Plomion ?

Livia : Oui c’est sûr que j’aurais préféré gagner à Plomion, surtout en mémoire de Steven (Lenoir) qui nous quitté il y a peu. Son décès en course m’a fortement perturbée, je voulais lui offrir une dernière victoire mais je crois qu’il n’aurait pas aimé que je prenne des risques bêtement… Aujourd’hui je lui dédie ce titre et j’espère lui en dédier un autre en septembre

Cap sur les GP désormais, quel est ton programme d’ici Loket dans trois semaines ?

Le même que celui que je suis depuis que je travaille avec Yves (Demaria), on bosse dur et ça va continuer jusqu’à la finale à Villars sous Ecot ! Sport et Moto, voilà ce qui m’attend presque tous les jours jusque mi septembre.

Tu ne gardes pas que de bons souvenirs de Loket (casse et perte du titre Mondial en 2015), mais cette fois tu vas y arriver sur une excellente dynamique ?

J’adore la piste de Loket, et 2015 c’est définitivement du passé ! Donc cette année ça va bien se passer !

Retour sur l’ouverture du MXF à Château-Gontier.

A peine rentré de l’Indonésie, on a retrouvé Une météo similaire en France !

Heureusement le moto-club était bien mieux équipé et en travaillant sur la piste tout au long de la journée, on a pu rouler dans de bonnes conditions.

Je fais une bonne séance chronos où Je décroche la pôle, malgré le nombre conséquent de pilotes sur la piste (39 engagées).

1ère manche : je sors très bien de la grille et signe mon premier Holeshot de la saison. La piste étant encore assez sèche à ce moment là, j’attaque toute la manche pour m’imposer avec près de 40 sec d’avance.
2ème manche : mon choix de préparation de grille n’est pas du tout une bonne idée. Je me retrouve au milieu du pack, coincée à l’intérieur. Je trouve quelques bonnes traces dans les premiers virages et je vais malgré tout boucler le premier tour en tête pour ensuite gagner la manche. Celle -ci s’arrêtera sur drapeau rouge, puisque quelques-unes des participantes ont eu la bonne idée de couper la piste … on aura tout vu..

La 2ème manche sera donc écourtée mais le classement validé par la direction de course. Je repars en tête du championnat avec 50 points au compteur et la plaque rouge.

Prochain rendez vous à domicile au Moto Club Angerien ou je vais tenter Les qualifs de l’élite.

Crédit photo Tekniphotos photographie

wmx indonésie mxgp

Livia Lancelot n’aura pu défendre son titre comme elle le voulait dans la première épreuve du championnat du Monde féminin, qui se disputait en Indonésie. Au guidon de sa Kawasaki Monster du Team 114, elle n’a pu terminer qu’une des deux manches disputées dans des conditions difficiles

La période de la mousson n’a pas vraiment aidé à préparer une piste à la hauteur des enjeux, et le programme du weekend s’est de ce fait trouvé bouleversé pour s’adapter aux averses et aux travaux de remise en état de la piste. Les filles ont de ce fait les seules à prendre la piste à deux reprises le samedi, avant de voir leur seconde manche différée dimanche après midi, juste au moment ou une nouvelle averse s’abattait sur le circuit ! Samedi Livia tenait la troisième place quand sa machine éprouvée par les conditions de course la trahissait, provoquant sa chute sur une table. Pas de blessure grave par chance, et une maigre quinzième place dans cette course d’ouverture qu’elle ne terminait pas !

Dimanche, Livia avait des envies de revanche et se battait pour la seconde place jusqu’à ce qu’une attardée projette de la boue sur ses lunettes qu’elle était obligée d’enlever, la contraignant de ce fait à prendre ses distances avec sa rivale qui la précédait. Troisième de cette manche elle rentre en France neuvième du Mondial, à seulement 5 points du podium et une quinzaine de la leader du championnat.

Livia Lancelot : « Ce n’est pas vraiment le weekend que j’attendais, d’autant que cette année le championnat ne compte que six épreuves et que la première a été une loterie en raison de la météo et de la piste. Samedi la piste était bien détrempée, et cela a entrainé un problème mécanique, encore heureux que je ne me sois pas blessée dans cette chute. Je sauve quelques points, mais ce n’est pas ainsi que je comptais débuter le championnat. Dimanche cela s’est mieux passé en seconde manche, j’avais un meilleur feeling avec la piste et je signe le meilleur temps en course. Je pense qu’il était possible de gagner cette manche, mais quand j’ai du ôter mes lunettes couvertes de boue il était impossible de continuer à attaquer Kiara et je termine donc troisième. Je ne repars pas avec autant de points que je le voudrais, mais je vais rebondir et essayer d’accrocher quelques victoires dans les prochaines manches. »

  • 1
  • 2

mxcom.eu
Designed et crée par MXCOM.eu.
All rights Reserved © 2017 La plupart des photos sont signées © Médiacross et © Stanley Leroux
Infos Légales - Plan du site
Chargement ...
%