Livia Lancelot a réalisé une excellente opération en s’imposant au Grand Prix de France, puisque voici la pilote One One Four Kawasaki revenue à un petit point de la leader du championnat du Monde féminin.

La championne du Monde en titre s’était pourtant bien mal élancée samedi dans la première des deux manches, ne bouclant le premier tour qu’en sixième position. Mais Livia n’allait jamais baisser les bras et allait remonter une à une toutes ses rivales, prenant la tête de la course à un tour de l’arrivée après que la leader soit partie à la faute sous la pression de la Française. Dimanche elle allait mieux négocier son second départ, prenant de suite la tête des opérations avant d’être doublée par Courtney Duncan ; Livia allait maintenir la pression durant toute la course, jusqu’à ce qu’elle perde un peu de temps au contact des retardataires. Seconde de cette course et vainqueur du GP, Livia allait être ovationnée par les milliers de spectateurs présents en montant sur la plus haute marche du podium. Elle ne compte plus, avant le GP de République Tchèque fin juillet, qu’un petit point de retard alors qu’il reste trois épreuves à disputer.

Livia Lancelot : « C’est toujours cool de gagner un Grand Prix, mais quand cela se passe lors de son GP national c’est toujours magique ! La première manche a été assez difficile puisque j’ai raté mon départ, mais finalement j’ai réussi à remonter toutes mes rivales et prendre la tête en fin de manche. J’étais mieux concentrée au second départ et cette fois c’est moi qui ait imposé le rythme à la course ; c’était génial d’avoir le public derrière moi, on entend leurs encouragements quand on roule ! Je n’ai pas gagné cette seconde manche, j’ai essayé de doubler Courtney mais sans faire n’importe quoi puisque je savais que cette seconde place m’offrait la victoire du GP. Il n’y a plus qu’un point d’écart avec la leader du championnat, on a plus d’un mois pour préparer le prochain GP et je suis sure que je serais encore plus forte là bas. »

Livia Lancelot a renoué avec la victoire à Arco di Trento (Italie), remportant la seconde manche du Grand Prix pour monter sur la troisième marche du podium. La pilote du team Monster Energy 114 Kawasaki est revenue à la troisième place du championnat, qui reprendra fin mai à Ernée (Mayenne).

La journée de samedi ne fut pas celle que pouvait espérer Livia, qui ratait son départ en première manche et devait se contenter d’une cinquième place finale sur une piste ou doubler est toujours difficile. Ne parvenant à rouler libérée samedi, Livia allait bien mieux aborder la journée de dimanche, réussissant cette fois son départ et alignant de bons chronos lui permettant de revenir rapidement dans le top trois sur une piste rendue piégeuse par l’arrosage nocturne. Profitant ensuite d’une erreur d’une rivale Livia accédait à la seconde place avant la mi-course et continuait sur le même rythme qui allait lui permettre de prendre la tête quand la leader partait à son tour à la faute à deux tours de l’arrivée ! Fontanesi sur ses terres ne lâchait pas la pression mais Livia contrôlait la course, remportant sa première manche de l’année et montant sur la troisième marche du podium. A six semaines du GP de France, la voici revenue troisième au championnat à seize points du leader.

Livia Lancelot : « Quand je suis arrivée en Italie vendredi j’avais un bon feeling après une grosse quinzaine de travail, mais quand je me suis retrouvée en piste je n’avais pas ce plaisir que je ressentais à l’entrainement. La première manche ne s’est pas très bien passée, le mauvais départ n’a pas aidé et finalement après la course on a trouvé la raison pour laquelle je n’avais pas si bien roulé samedi. Dimanche matin ce fut bien différent, je me suis réveillée avec une meilleure vision des choses, j’étais beaucoup plus relax et j’ai roulé plus détendue ; je tire certes profit des erreurs de mes rivales pour m’imposer mais de mon côté j’ai gardé le même rythme durant toute la course sans faire la moindre erreur et cela a payé. Ça fait du bien de gagner une manche et de remonter sur le podium après ce difficile début de saison ; en rentrant d’Indonésie j’ai réalisé que ma préparation hivernale n’était pas parfaite, alors durant la dernière quinzaine on a travaillé comme des fous et ce podium est une première étape. Maintenant on va avoir un bon mois devant nous pour préparer le prochain GP de France ! »

INTERVIEW LIVIA MOTOVERTE/PASCAL HAUDIQUERT

Galerie photos du GP d’Italie

Après les deux premières épreuves du Championnat de France Féminin, Livia Lancelot pointe aux commandes avec un score parfait puisqu’elle a remporté les quatre manches disputées. La championne du Monde en titre s’est par ailleurs alignée au départ de deux épreuves du championnat masculin pour mieux préparer la reprise du Mondial, qui se tiendra dans un peu moins de deux semaines à Arco di Trento (Italie).

Si elle continue à participer assidûment au Championnat de France Féminin ou elle n’a plus rien à prouver, Livia sait qu’elle est ‘la fille à battre’ pour toutes ses collègues qui ne lui font donc pas de cadeau ! Aucune épreuve n’est aisée, et lors de la dernière épreuve quelques chutes ont bien failli ternir son ‘tableau de chasse’ puisqu’il s’en est fallu d’un rien pour qu’elle ne remporte pas la seconde manche. Présente également à deux reprises sur des épreuves du Championnat Elite MX2, Livia a raté d’une grosse seconde sa qualification en Elite à St Jean d’Angely puis à Romagne mais ne regrette pas l’expérience. « Même si le résultat brut ne le montre pas, chacune de ces épreuves Elite me permet de progresser dans de nombreux domaines et de mieux préparer la reprise du Mondial. Chacun sait que l’Indonésie ne s’est pas passé comme je le souhaitais, et je dois mettre un maximum d’atouts de mon côté pour la reprise du championnat du Monde, » confie-t-elle à une dizaine de jours de la seconde épreuve du Mondial féminin.

Rentrée très énervée du GP d’Indonésie ou les conditions de course ont été très difficiles pour ne pas dire plus, Livia a mis du temps à reprendre le dessus. « En rentrant un France je me suis vraiment posé beaucoup de questions, car ce GP m’a laissé un gout amer dans la bouche. J’approche de la trentaine, cela fait plus de dix ans que je suis professionnelle, et j’ai ressenti à mon retour le besoin de changer mes méthodes d’entrainement. Depuis trois saisons je travaillais avec Bruno Losito qui m’a énormément apporté, et qui m’a permis de franchir un cap ; cela s’est traduit par un titre Mondial et deux autres podiums, on a fait de très belles choses ensemble et je ne le remercierais jamais assez. Mais comme je le disais j’ai besoin de nouveauté, et nous avons donc stoppé notre collaboration sans que cela ne remette en cause ses compétences, » poursuit l’officielle Kawasaki, qui compte bien rebondir en Italie tout en suivant de près ses équipiers. « Lors de la dernière épreuve du championnat de France féminin Yvana Demaria a signé son premier podium de l’année, le second depuis qu’elle est dans le team 114 et ce résultat est on ne peut plus logique quand on connaît son potentiel. Le début de saison est plus dur pour Axel Louis qui a beaucoup trop chuté dans les premières épreuves du championnat de France espoirs, mais dans la mesure ou la vitesse est là on reste confiant pour les prochaines épreuves.»

Retour sur l’ouverture du MXF à Château-Gontier.

A peine rentré de l’Indonésie, on a retrouvé Une météo similaire en France !

Heureusement le moto-club était bien mieux équipé et en travaillant sur la piste tout au long de la journée, on a pu rouler dans de bonnes conditions.

Je fais une bonne séance chronos où Je décroche la pôle, malgré le nombre conséquent de pilotes sur la piste (39 engagées).

1ère manche : je sors très bien de la grille et signe mon premier Holeshot de la saison. La piste étant encore assez sèche à ce moment là, j’attaque toute la manche pour m’imposer avec près de 40 sec d’avance.
2ème manche : mon choix de préparation de grille n’est pas du tout une bonne idée. Je me retrouve au milieu du pack, coincée à l’intérieur. Je trouve quelques bonnes traces dans les premiers virages et je vais malgré tout boucler le premier tour en tête pour ensuite gagner la manche. Celle -ci s’arrêtera sur drapeau rouge, puisque quelques-unes des participantes ont eu la bonne idée de couper la piste … on aura tout vu..

La 2ème manche sera donc écourtée mais le classement validé par la direction de course. Je repars en tête du championnat avec 50 points au compteur et la plaque rouge.

Prochain rendez vous à domicile au Moto Club Angerien ou je vais tenter Les qualifs de l’élite.

Crédit photo Tekniphotos photographie


mxcom.eu
Designed et crée par MXCOM.eu.
All rights Reserved © 2017 La plupart des photos sont signées © Médiacross et © Stanley Leroux
Infos Légales - Plan du site
Chargement ...
%